Mis et Thiennot, site officiel !

Mis et Thiennot : Qu’on leur rende enfin justice !

L’affaire Mis et Thiennot reste en France une des plus terribles erreurs judiciaires du siècle dernier.

Fin 1946, dans le département de l’Indre, huit jeunes gens sont accusés du meurtre d’un garde-chasse. Après huit jours d’interrogatoires musclés ils craquent et finissent par signer des aveux. A leur arrivée à la prison de Châteauroux, on constate immédiatement les conséquences de la torture subie : dents cassées, oreilles décollées, côtes cassées, phalanges éclatées, poumon perforé, testicule écrasé.
Malgré leur rétractation immédiate et l’absence de toute preuve, Raymond Mis (21 ans) et Gabriel Thiennot (20 ans) sont condamnés pour meurtre à 15 ans de travaux forcés.
Ce jugement sera confirmé lors de deux autres Cours d’Assises
Six autres chasseurs sont condamnés à des peines allant de 18 mois à 2 ans de prison pour non assistance à personne en danger ou complicité.
En 1954, Raymond Mis et Gabriel Thiennot sont graciés par le Président Coty après 7 ans, 6 mois et 14 jours de prison.
Toute leur vie, ils ne cesseront de clamer leur innocence.

En 1980, suite à la publication du livre « Ils sont innocents » de Léandre Boizeau, un Comité de Soutien se constitue. Il dépose six requêtes en révision (1980, 1984,1991,1996, 2005 et 2013). Toutes seront rejetées.

En Berry, le souvenir de cette terrible affaire reste vif. En hommage aux deux hommes injustement condamnés, 22 communes ont une rue, une place ou un espace Mis et Thiennot.

Après 35 ans d’existence, le Comité de Soutien est toujours actif. Il demande un amendement de la loi de révision des procès portant sur les aveux obtenus sous la torture pour pouvoir déposer une septième requête en révision.

Nous n’acceptons pas les jugements qui se basent sur des aveux obtenus sous la torture.
Nous n’acceptons pas que la Justice refuse d’admettre qu’elle s’est trompée.

Comité de soutien Mis et Thiennot
10 allée de la Bourie
36000 Châteauroux

Fermer le menu